Le lapsus d’Obama : “Nous n’avons pas encore de stratégie” pour vaincre l’EI

obama
Barack Obama a coupé court, vendredi soir, aux spéculations sur des frappes aériennes imminentes en Syrie.

Après trois semaines de bombardements en Irak, Barack Obama a détaillé, dans la nuit de jeudi à vendredi, la stratégie américaine face à l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Mais son message a quelque peu été brouillé par un lapsus maladroit. Le président américain a déclaré que les Etats-Unis n’avaient “pas encore de stratégie”.

Le président américain souhaitait faire de la pédagogie, rassurer ceux qui redoutent une nouvelle intervention militaire, c’est finalement son lapsus qui a été retenu aux Etats-Unis. Dans la nuit de jeudi à vendredi, Barack Obama a détaillé la stratégie américaine pour vaincre l’Etat islamique sur la durée. Pas de précipitation donc, il n’y aura pas de frappes aériennes imminentes en Syrie et les Etats-Unis n’agiront pas seul. Le président a expliqué que le secrétaire d’Etat, John Kerry, avait été envoyé au Moyen-Orient pour trouver une coalition anti-Etat islamique et que tout serait discuté avec le Congrès.

Sauf qu’à la question sur un éventuel vote du Congrès, Barack Obama s’est quelque peu emmêlé les pinceaux. “Je ne mets pas la charrue avant les bœufs. Nous n’avons pas encore de stratégie”. Immédiatement, la phrase tourne en boucle sur toutes les télévisions. Les Républicains dénoncent les hésitations du président américain et le retard pris dans cette bataille.

عن maamar

شاهد أيضاً

هآرتس: الجيش انسحب من خان يونس دون تحقيق أهدافه ونتنياهو يضخّم صورة النصر الزائف

أفادت صحيفة هآرتس الإسرائيلية في تقرير نشر اليوم الإثنين، إن الجيش الإسرائيلي سحب قواته من …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *